Le schéma d’aménagement est le document de planification qui établit les lignes directrices de l’organisation du territoire d’une MRC. Il permet de coordonner les choix et les décisions qui touchent l’ensemble de la population, les municipalités, le gouvernement, ses ministères et ses mandataires.

Le projet de révision du schéma d’aménagement de la MRC de Roussillon découle de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (LAU). Selon la LAU, l’aménagement du territoire est une responsabilité partagée entre plusieurs paliers, dont : le gouvernement du Québec, les communautés métropolitaines, les MRC, et les municipalités locales.

La figure suivante illustre comment s’effectue le partage des responsabilités entre les différents paliers gouvernementaux, au niveau de la région de Roussillon:

1) Les orientations gouvernementales circonscrivent les problématiques auxquelles les municipalités locales, les municipalités régionales de comté et les communautés métropolitaines doivent répondre.

2) La Communauté métropolitaine de Montréal planifie l’aménagement à l’échelle métropolitaine, à l’aide du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD).

3) C’est ici que la MRC de Roussillon entre en jeu, en établissant les lignes directrices de l’organisation physique de son territoire dans un schéma d’aménagement et de développement. Le troisième schéma de la MRC sera, avant tout, un document visant à faire ressortir une vision commune régionale du développement durable. C’est pour cette raison que le vocable Schéma d’aménagement et de développement durable a été choisi.

4) Finalement, les municipalités locales établissent un plan d’urbanisme qui constitue le document officiel le plus important de la municipalité en matière de planification.