La MRC de Roussillon tient à remercier tous ceux et celles qui ont déposé un mémoire, un avis ou des commentaires dans le cadre des consultations publiques sur le deuxième projet de Schéma d’aménagement et de développement durable.

Prenez note qu’il est également possible de consulter le compte-rendu des consultations publiques.

L’équipe de la MRC procédera maintenant à l’examen et à la conciliation des avis obtenus, puis élaborera le projet final du Schéma d’aménagement et de développement durable en vue de son adoption à la fin octobre.

Avis et mémoires déposés

François Bourdon et Michel Bourdon
Louise Brunet
Ciel et Terre
Club des ornithologues de Châteaguay
Corporation de développement communautaire (CDC) Roussillon
Georges Forest
Gilles Paquin
Héritage Saint-Bernard
Kateri en forme
Le Comité de coordination de l’Association de Québec solidaire de la circonscription de Châteauguay
Le Syndicat de l’UPA de Roussillon et de la Fédération régionale de l’UPA de la Montérégie
Les Amis de l’île Saint-Bernard
Marcel Trudeau
Société de Conservation et d’Aménagement du Bassin de la Rivière Châteauguay (SCABRIC)
SOS Forêt Fernand-Séguin (voir les annexes ci-dessous)

Commentaires des citoyens

Période de consultation : 3 mai au 28 juillet

Nombre de commentaires reçus : 13

Rose Alma Audet

Je ne comprend pas pourquoi vous revenez toujours sur ce sujet qui a déjà plusieurs fois mobilisé des tas de personnes , nous avons tous émis l’opinions de sécurisé , protégé cette zone contre tout type de construction ou destruction, cette zone est précieuse pour nous (ma famille et moi) et pour tout les citoyens qui l’on déjà signifier a vos réunions pour donner nos opinions. Pourquoi ne pas classé cette zone comme partie sécurisé et protégé définitivement , nous sommes bien conscient que des constructeurs riche qui sont prêt a mettre le paquet pour avoir ces parcelles de terrains magnifique vous réclame de leur cédé. Mais alors qui protégera tout ces animaux , ces oiseaux ces plantes parfois rarissime , qui mis a part les dirigents et les citoyens? nous avons le devoir de protégé nos richesses pour le peut qu’il en reste. s.v.p. classé ce secteur comme protégé et ce définitivement. que nos enfant de demain ai le bonheur de découvrir, voir ,et apprécie cette belle nature vivante. merci


Par la présente de ce texte, je tiens à affirmer ma position ainsi que mon intérêt pour la conservation intégrale de la portion présente du corridor-vert reliant Châteauguay et Léry et cela, pour une durée illimitée. Il est pour moi un désir de conserver un si beau joyau que sont ces petits écosystèmes. Ce n’est pas un grand espace, mais il est vital pour nous et pour ceux qui nous suivrons. Je trouve primordial et nécessaire de conserver le corridor vert Châteauguay –Léry intact. Comme il fut accepté lors de la dernière consultation en 2009, la population ne change pas d’idées pour un enjeu si important, celui pour lequel elle s’est exprimée; à savoir la conservation intégrale du corridor vert ChâteauguayLéry.

Cet OR VERT est un trésor que tout citoyen conscient veut conserver. Pour y arriver, il faut des balises précises qui empêchent toute les possibilités de réviser, au détriment de la forêt, le Schéma d’Aménagement Durable (SAD) que les villes se proposent à réaliser.

Ces changements favoriseraient sans aucun doute le développement résidentiel et ainsi accroîtraient les revenus de la ville de Léry. L’Île Saint-Bernard, le parc Fernand-Séguin ainsi que ce corridor vert font partie d’un patrimoine naturel à conserver pour toujours. Ce territoire attire les amants de la nature à cause du calme et de la sérénité qui s’en dégage. Une forêt mixte en milieu urbain (et rural) si près de Montréal est plutôt rare. Recréer une forêt naturelle est impossible et au rythme où l’on construit des maisons, il n’y aura plus de forêt un jour.

Olivier April-Lalonde

La MRC de Roussillon révise actuellement son schéma d’aménagement, lequel détermine les grandes orientations pour l’organisation de son territoire. Le projet de révision à l’étude ouvre la porte au développement résidentiel dans le corridor vert Châteauguay-Léry. Ces propositions vont complètement à l’encontre de la volonté populaire exprimée à maintes reprises, soit que des outils qui assureraient la conservation complète de ce territoire naturel d’exception soient mis en place. Les bienfaits sur la santé et les services écologiques rendus par la nature sont connus et démontrés. Et les demandes citoyennes vont en ce sens depuis toujours : la MRC de Roussillon doit utiliser son pouvoir réglementaire afin d’assurer la conservation de ce milieu naturel exceptionnel pour le bien commun et les générations futures. Bien que des gains aient été faits au cours des dernières années, il est important de réaffirmer notre position dans le cadre de cette consultation.

Maxime Arnoldi

Il est primordial que la région métropolitaine préserve ces espaces verts exceptionnels. La préservation de la biodiversité est une condition essentielle de la lutte aux changements climatiques et nous savons que le Québec est à la traine pour ce qui est de la protection du territoire en particulier dans le sud du territoire ou la biodiversité est la plus riche. Il est nécessaire de protéger intégralement le corridor vert ChâteauguayLéry en raison de l’exceptionnelle diversité faunique et floristique qu’on y trouve à laisser en héritage aux générations futures

Martine Augé

Châteauguay, le 14 juillet 2017) – Dans le cadre des consultations publiques tenues par la MRC de Roussillon sur le deuxième Projet de Schéma d’aménagement et de développement durable, Héritage Saint-Bernard réitère l’importance de protéger intégralement le corridor vert ChâteauguayLéry en déposant un mémoire à cet effet. D’ailleurs, bien que les séances de consultations publiques soient terminées, les citoyens et groupes ont jusqu’au vendredi 28 juillet prochain pour déposer des avis, mémoires et commentaires concernant les décisions prises par le Conseil des maires de la MRC de Roussillon dans le schéma d’aménagement de notre territoire.

Selon le groupe environnemental, la MRC de Roussillon n’utilise pas tous les outils mis à sa disposition pour assurer une protection complète du corridor vert Châteauguay-Léry, ce milieu naturel exceptionnel de grande valeur écologique. Au contraire, elle laisse encore la porte ouverte au développement, allant à l’encontre des demandes citoyennes et communautaires maintes fois exprimées. « Le deuxième Projet de Schéma d’aménagement et de développement durable est une belle occasion pour la MRC de Roussillon de reconnaître la volonté populaire souhaitant voir le corridor vert ChâteauguayLéry protégé dans son intégralité. Les élus de la MRC de Roussillon ont le pouvoir et la responsabilité de prendre les décisions qui auront un impact positif sur l’ensemble de la communauté ainsi que pour les générations futures. Ils doivent saisir cette opportunité et protéger intégralement le corridor vert ChâteauguayLéry avant qu’il ne soit trop tard », exprime Luc L’Écuyer, directeur général d’Héritage Saint-Bernard. Destinées à la MRC de Roussillon, les grandes recommandations de l’organisme quant au Projet de Schéma d’aménagement et de développement durable sont les suivantes :

  • De soustraire tout le texte de l’article 3.9.2.2 du projet de règlement SADD à partir du « NONOBSTANT CE QUI PRÉCÈDE… » jusqu’à la page 335.
  • D’utiliser son pouvoir de réglementation pour protéger l’intégralité du corridor vert ChâteauguayLéry.
  • De reconnaître l’ensemble du territoire du corridor vert Châteauguay-Léry tel que proposé par SOS Forêt Fernand-Seguin et Héritage Saint-Bernard.
  • De concentrer ses énergies dans un plan d’action de renaturalisation des milieux naturels, forestiers et humides.

Roselyne Beaulieu

Je souhaite que le corridor vert Châteauguay/Lery soit protégé dans son intégralité pour que nous et les générations futures puissent profiter de ce milieu naturel exceptionnel.

Richard Blanchette

Je suis contre la révision du schéma d’aménagement de la MRC Roussillon. Je réaffirme ma demande de la protection complète du corridor vert Châteauguay-Léry.

Véronique Charlebois

À qui de droit,

J’ai assisté, le 15 juin dernier, à une séance d’information en lien avec le renouvellement du Schéma d’Aménagement Durable (SAD) que la MRC de Roussillon souhaite implanter auprès des municipalités qu’elle représente. Dans l’ensemble, ce plan semble porteur d’une vision d’avenir positive. Par contre, un aspect primordial de ce plan mérite d’être modifié ; il s’agit de l’intégrité territoriale de la ceinture verte reliant Châteauguay à la ville de Léry.

Le réaménagement du schéma d’aménagement, s’il est entériné dans sa version actuelle, permettrait à la ville de Léry de construire plus de 900 maisons à même le corridor vert reliant l’île Saint-Bernard au parc Fernand-Séguin. La destruction massive de cette forêt, présentement protégée, aurait pour impact de rétrécir considérablement cette zone verte considérée comme un habitat naturel pour plusieurs espèces animales et végétales dont certaines sont uniquement répertoriées sur ce territoire.

Il est curieux qu’un tel élément ait pu s’introduire au cœur d’un schéma d’aménagement qui doit adopter des mesures dans une perspective durable.

En 2009, une proposition similaire avait été présentée par l’ancien maire de Châteauguay, monsieur Sergio Pavone. Il prétendait que seule la destruction du parc Fernand-Séguin et d’une grande partie de sa forêt, au profit de la construction de quartiers résidentiels à forte densité, serait rentable pour la ville de Châteauguay. La population, qui à cette époque s’était mobilisée et montrée défavorable au projet, avait eu gain de cause. L’actuelle mairesse, madame Nathalie Simon, avait fait de cet enjeu un élément de sa campagne électorale (voir pièce jointe- sondage commandé par le Parti Citoyen en juillet 2009)

Il semble que cette consultation, organisée en 2009, n’aie pas suffit pour convaincre la MRC de Roussillon de déclarer ce territoire comme zone protégée, et ce, pour toujours.

Pour une deuxième fois, je dois prendre de mon temps pour réitérer mon appui à la préservation intégrale de la ceinture verte. Ce geste s’inscrit dans une optique de vision à long terme. Il serait plutôt pertinent que les municipalités optent pour une revitalisation des quartiers déjà existants (la destruction d’anciens immeubles vétustes et désuets pourraient laisser place à de nouvelles constructions par exemple). La ville de Léry, comme toute autre municipalités, devra trouver d’autres options pour financer ses services et cela ne passe pas par la destruction d’un corridor vert essentiel

Micheline Gervais

Destinées à la MRC de Roussillon, je vous demande de suivre les grandes recommandations suivantes de l’organisme Heritage StBernard quant au Projet de Schéma d’aménagement et de développement durable : ? De soustraire tout le texte de l’article 3.9.2.2 du projet de règlement SADD à partir du « NONOBSTANT CE QUI PRÉCÈDE… » jusqu’à la page 335. ? D’utiliser son pouvoir de réglementation pour protéger l’intégralité du corridor vert Châteauguay-Léry. ? De reconnaître l’ensemble du territoire du corridor vert Châteauguay-Léry tel que proposé par SOS Forêt Fernand-Seguin et Héritage Saint-Bernard. ?De concentrer ses énergies dans un plan d’action de renaturalisation des milieux naturels, forestiers et humides.

Diane Lefebvre

Moi je demeure dans Chateauguay station,l importance de garder ce corridor pour tous les animaux qui y vivent de chez moi je vois souvent des chevreuils qui broutent, des marmottes des lievres beaucoup d animaux ont fait leur territoire entre ce corridor et l ile St Bernard, déja tout ces animaux ont perdu beaucoup avec la construction de la 30.M oi je suis tres fiere de l ile car elle a tout un cachet .Que peut ville on.Voila l importance de protégé ce corridor pour nos descendants Quand on arrive a l ile on respire l air et la tranquillité Moi je trouve tellement triste que Léry permette la construction de ses gros chateaux qui bloque la vue du lac a tout le monde , moi je mettrais une hauteur max pour que tout le monde puisque voir le lac st louis quand meme……De Diane Lefebvre

Marie-Claire Mayeres

Aux décideurs, Il est grand temps de penser autrement, en ce qui concerne le développement pour contrer la perte rapide de la biodiversité, Le Canada est tiré vers le bas par le Québec en ce qui concerne la protection de ses espaces naturels. Nous devons protéger ce qu’il nous reste ! C’est le cas du corridor vert Chateauguay-Léry qui doit être protégé dans son intégralité car c’est un milieu naturel exceptionnel. Je vous demande de protéger et reconnaître le territoire vert Châteauguay -Léry tel que proposé par SOS Forêt Fernand Séguin et Héritage Saint Bernard, et de renaturaliser les milieux forestiers et humides. Merci de prendre les bonnes décisions pour l’avenir de nos enfants !

Roger Thiffault

Je trouve primordial et nécessaire de conserver le corridor vert Châteauguay Léry intact. Comme il a été accepté lorsque les citoyens des deux villes se sont prononcés dans le même sens lors de la dernière consultation. Pourquoi rouvrir cette entente? J’aurais cru que cet OR VERT deviendrait la fierté de tous… Je trouve aberrant que l’on désire réviser le schéma d’aménagement qui sans balises précises, peut ouvrir la porte à d’éventuels possibilités de développement résidentiel dans ce corridor vert. Ce lieu, cet éden ainsi que l’ile St-Bernard sont des joyaux de notre patrimoine terrestre, ils doivent rester intacts. Il n’y a rien de plus logique, en mon sens, que de garder ces trésors, riches en faune et flore diversifiées. Je me serait entendu dire davantage qu’à l’avenir, nous puissions agrandir ce corridor en achetant quelques parcelles de terres avoisinantes, à quelques particuliers. Pour terminer je demande un effort de la part de la population pour faire connaître leurs points de vue, surtout s’il va dans le même sens. Parce qu’en ces temps où tout semble achetable et vendu au plus offrant, il faut demeurer vigilant, pour la survie, la nôtre et celle des générations futures. Soyons des êtres humains à part entière et soyons responsables en tant que race supérieure. Développons le gros bon sens et voyons plus haut que des intérêts pécuniaires


Par la présente de ce texte, je tiens à affirmer ma position ainsi que mon intérêt pour la conservation intégrale de la portion présente du corridor-vert reliant Châteauguay et Léry et cela, pour une durée illimitée. Il est pour moi un désir de conserver un si beau joyau que sont ces petits écosystèmes. Ce n’est pas un grand espace, mais il est vital pour nous et pour ceux qui nous suivrons. Je trouve primordial et nécessaire de conserver le corridor vert Châteauguay –Léry intact. Comme il fut accepté lors de la dernière consultation en 2009, la population ne change pas d’idées pour un enjeu si important, celui pour lequel elle s’est exprimée; à savoir la conservation intégrale du corridor vert ChâteauguayLéry.

Cet OR VERT est un trésor que tout citoyen conscient veut conserver. Pour y arriver, il faut des balises précises qui empêchent toute les possibilités de réviser, au détriment de la forêt, le Schéma d’Aménagement Durable (SAD) que les villes se proposent à réaliser.

Ces changements favoriseraient sans aucun doute le développement résidentiel et ainsi accroîtraient les revenus de la ville de Léry. L’Île Saint-Bernard, le parc Fernand-Séguin ainsi que ce corridor vert font partie d’un patrimoine naturel à conserver pour toujours. Ce territoire attire les amants de la nature à cause du calme et de la sérénité qui s’en dégage. Une forêt mixte en milieu urbain (et rural) si près de Montréal est plutôt rare. Recréer une forêt naturelle est impossible et au rythme où l’on construit des maisons, il n’y aura plus de forêt un jour.

Jeffrey Winsor-Messier

Je n’aime pas vraiment que tant de terres entre nos deux villes soient ouvertes au développement. Nous devons protéger la nature et la biodiversité.

Steven Spazuk

Je veux voir le corridor vert Châteauguay-Léry protégé dans son intégralité. Je souhaite que la MRC Roussillon utilise son pouvoir de règlementation pour protéger l’intégralité du corridor vert Châteauguay-Léry et qu’elle reconnaisse l’ensemble du territoire tel que proposé par SOS Forêt Fernand-Seguin et Héritage SaintBernard.